vente logement lors mutation professionnelle

Votre situation professionnelle vous amène à changer de lieu de travail : vous allez être muté ailleurs, trop loin pour demeurer dans votre logement actuel dont vous êtes propriétaire. Il vous faut donc déménager, et recommencer votre vie personnelle et professionnelle dans d’autres lieux.

Dans ce contexte, vous avez le choix entre vendre votre bien immobilier pour aller vous installer ailleurs, ou garder ce bien et le gérer à distance. Voyons dès à présent les enjeux propres à ces deux possibilités, et les arguments qui pourront vous aider dans votre prise de décision.

Faire le point sur vos projets avant de vendre votre bien

De manière évidente, pas question de prendre ce genre de décision sans avoir retourné la question sous tous ses angles. Une mutation professionnelle ne signifie pas nécessairement que vous serez contraint à passer le restant de vos jours dans l’endroit où vous devez vous installer. Un déménagement est une étape importante qu’il vous faudra mesurer au niveau professionnel, mais aussi personnel, en considérant les aspects de votre vie de famille.

Ceci étant dit, vous pouvez aussi être enchanté par cette mutation, si c’est quelque chose que vous convoitez et attendez avec impatience depuis un long moment. Si votre mutation n’est que la cerise sur le gâteau, qu’elle correspond tout à fait à votre projet de vie et que vous aviez de toutes façons prévu de partir vous installer dans la ville en question, il n’est peut-être pas nécessaire de se poser plus de questions; la vente de votre bien paraît logique, sauf si vous souhaitez le conserver pour des raisons qui vous sont propres.

Vendre son bien immobilier dans le cadre d’une mutation professionnelle

Si vous décidez de vendre votre bien immobilier, la tâche s’avérera certainement quelque peu compliquée. En effet, il y a peu à parier sur le fait que tout s’enchaîne dans le bon timing, et il vous faudra conjuguer à la fois la vente, le déménagement et votre prise de poste, en faisant se concorder chacune de ces étapes au mieux possible. Bref, ça ne sera probablement pas simple quand on sait qu’il faut déjà plusieurs mois pour conclure la vente d’un bien immobilier.

Si vous avez déjà remboursé une grande partie de votre prêt, revendre votre bien peut paraître la solution la plus viable. Puisque vous partez pour vivre ailleurs, pourquoi s’embarrasser d’un bien qu’il faudra gérer à distance ? Il est à noter cependant que le remboursement anticipé de votre emprunt entraînera des indemnités dont vous devrez vous acquitter.

Dans le cas où vous prenez la décision de vendre votre bien avant de partir, vous prenez aussi le risque de ne plus rien avoir s’il vous fallait revenir, au cas où tout ne se passe pas comme prévu au niveau professionnel.

Avoir recours au prêt relais

Pour éviter d’avoir à vous angoisser quant aux délais liés à votre mutation professionnelle, et aborder votre nouvelle vie en toute sérénité, il vous est possible d’avoir recours au prêt relais. Il vous permettra de disposer de fonds pour l’achat de votre nouveau logement, sans avoir encore vendu votre bien actuel.

Son fonctionnement est simple : votre banque vous verse entre 50% et 80% de la valeur estimée de votre ancien logement pour vous permettre d’anticiper sur l’achat de votre nouvelle maison ou appartement. Si vous avez déjà signé un compromis, la banque sera plus encline à vous avancer davantage, en général entre 70% et 80% de ce montant.

Le transfert de crédit immobilier

Très peu connu et utilisé en France, le transfert de crédit immobilier présente pourtant bien des avantages pour vous permettre d’acheter un nouveau logement sans avoir fini de rembourser l’ancien. Pour en bénéficier, il est impératif que cela ait été prévu dans votre contrat avec votre banque.

En pratique, au lieu de solder votre crédit et de souscrire à un nouveau prêt, il sera simplement transféré sur un nouveau bien, avec les mêmes conditions initiales. Seul cas où ce n’est pas intéressant : si les taux appliqués sont plus bas lors de votre demande de transfert que lorsque vous avez souscrit à votre emprunt.

Si vous avez acheté il y a plusieurs années, au regard des taux en vigueur actuellement plus que bas, il est plus que probable que ce soit le cas. Dans ce contexte, il sera certainement plus intéressant de solder votre prêt actuel et d’en contracter un nouveau pour votre mutation.

Choisir de garder son logement lors d’une mutation

Choisir de garder son logement en cas de mutation professionnelle s’avère être une sécurité non négligeable, puisque vous ne pouvez pas savoir de quoi demain est fait.

Un possible retour en arrière dans votre logement

En cas de pépin dans votre nouvelle vie, et si vous étiez contraint de regagner votre ancien poste par exemple, vous serez sans nulle doute soulagé si votre ancien logement vous y attend toujours.

Vous aurez la possibilité de faire machine arrière et de retrouver vos anciennes habitudes, et votre famille également. Cela vous évitera de devoir reconstruire ce que vous aviez déjà, et facilitera votre retour dans votre vie telle que vous la connaissiez.

La conservation de votre patrimoine immobilier

Décider de garder votre bien immobilier lors d’une mutation sera une bonne manière pour vous de constituer et de conserver votre patrimoine immobilier : si votre contrat le permet, vous pouvez demander à la banque une baisse des mensualités au regard de vos revenus, ce qui vous dégagera un peu de marge pour prendre une location proche de votre nouveau lieu de travail. Si vos moyens vous le permettent, vous pouvez même envisager d’acheter un deuxième bien.

Bien entendu, vous pouvez aussi décider de mettre en location votre bien afin de vous dégager des revenus supplémentaires. Néanmoins, il sera plus facile pour vous de déléguer à une agence immobilière la gestion de votre bien.

Pour autant, sachez que si vous vendez votre logement plusieurs années après l’avoir quitté, il ne sera donc plus votre résidence principale, et la plus-value potentielle que vous réaliserez ne pourra pas être exonérée d’impôts par l’administration fiscale. Aussi, si vous décidez de garder votre bien tout en déménageant, il vaut mieux que votre décision soit mûrement réfléchie pour ne pas le regretter ultérieurement.

Vous l’aurez compris, la décision que vous prendrez devra correspondre à vos projets professionnels, mais aussi à vos projets de vie. Quelle que soit le choix que vous ferez, il comportera des avantages, mais aussi des risques, que vous devez mesurer en amont pour éviter les mauvaises surprises.