baisse taux credits immobiliers 2019

Sur le mois de septembre 2019, les courtiers en crédits immobiliers ont observé des taux d’emprunt encore en baisse. Mais pourquoi cette nouvelle baisse record ? Les taux vont-ils remonter bientôt ?

Crédits immobiliers : une rentrée explosive en 2019

Le mois de septembre 2019 a pulvérisé de nouveaux records à la baisse. En effet, les banques ont appliqué des baisses conséquentes sur les taux de crédits immobiliers. Les chiffres démontrent parfaitement cette chute vertigineuse des taux. Effectivement, sur vingt ans, la moyenne brute concernant les emprunteurs standards tourne à 1,20 % actuellement contre 1,60 % il y a un an.

De plus, même les longues durées présentent des niveaux impressionnants alors qu’elles sont plus risquées et donc plus chères. En outre, l’engagement sur trente ans brut moyen chute à 1,80 %.

Selon l’Observatoire du financement Crédit Logement, la moyenne brute est descendue à 1,17 % au cours de l’été 2019. Il s’agit d’un niveau jamais vu par le passé. Il faut bien comprendre que les taux baissent depuis plusieurs mois et qu’ils sont inférieurs au rythme de l’inflation.

Crédits immobiliers : des conditions très favorables

En ce moment, pour les meilleurs profils d’emprunteurs, il est possible d’emprunter à moins de 1 % sur vingt ans. Effectivement, les taux les plus bas et les plus intéressants sont réservés à une certaine clientèle. Nous parlons ici de particuliers qui possèdent des revenus assez hauts et qui disposent à la fois d’une épargne et d’un apport personnel conséquent.

Par ailleurs, il faut dire que les emprunteurs standards vont pouvoir bénéficier aussi de conditions très favorables pour leurs crédits immobiliers. Par exemple, aujourd’hui un jeune couple en CDI présentant un faible apport peut obtenir un taux d’emprunt qui tourne autour de 1,50 % sur vingt-cinq ans alors qu’en septembre 2018, le taux d’emprunt s’élevait à 2,70 %.

Crédits immobiliers : l’horizon 2020

Afin de voir plus loin, il est intéressant de savoir que la Banque centrale européenne exclut toute remontée des taux jusqu’à l’été 2020. En outre, les taux de crédits immobiliers vont rester bas et se maintenir à leurs planchers actuels.

Effectivement, une nouvelle baisse du taux de dépôt de la BCE (Banque centrale européenne) se trouve déjà à -0,4 %. Cela agit comme une taxe sur les liquidités que les banques placent. Autrement dit, les banques vont préférer prêter de l’argent et cela même à des taux très bas. Et cela afin de garantir leurs marges.

De plus, il faut savoir que le crédit immobilier est un produit utile à la stratégie de conquête commerciale de nouveaux clients pour toutes les banques. Donc, les futurs acheteurs de biens immobiliers à la recherche d’un financement doivent comprendre qu’il est temps de faire jouer la concurrence pour obtenir le taux d’emprunt le plus bas !